Notice: La fonction amp_has_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_remove_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_has_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_remove_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Texte : Brice Chevalier

A l’heure de souffler les 20 bougies du magazine Skippers et de célébrer 20 ans de voile suisse, rendre hommage à 20 grandes navigatrices et grands navigateurs suisses, dont les aventures ont rythmé cette période paraissait couler de source. Disons-le tout de suite, ces noms s’imposent, mais cette liste n’est pas exhaustive. Leur point commun ? Présents sur la scène helvétique depuis le tournant du troisième millénaire au moins, ils défendent les couleurs de notre pays à l’intérieur de nos frontières pour les uns et sur toutes les mers du globe pour les autres, le plus souvent avec des résultats méritoires. A eux seuls, ils représentent la plupart des disciplines à voile. Leur talent est reconnu par les grandes nations véliques, faisant sortir la Suisse de l’ombre que ces dernières projetaient autour d’elles. Pour la plupart, les exploits continuent, gageons qu’ils nous feront encore longtemps rêver ! Dans le chapitre suivant, la liste est beaucoup plus exhaustive : elle recense (normalement!) tous les champions suisses dans chaque classe de 2000 à 2020. Vous en connaissez sans doute. Nous leur adressons un immense bravo.

ALAN ROURA

Texte : Quentin Mayerat

Un marin pressé

Alan Roura, c’est un peu l’enfant sauvage de la voile suisse. Le poil hirsute, du coffre, des tripes et un cœur gros comme ça. Avant 2013, année de son éclosion sportive, le jeune homme originaire de Versoix (GE) passait encore sous les radars puisqu’il vivait à bord du voilier familial, voguant librement sur toutes les mers du monde.

C’est en vue de la Mini-Transat 2013 qu’il acquiert un vieux proto en contreplaqué, la quille encore plantée dans la vase du port qui le voyait se décomposer. Venu repérer l’engin avec son père, Alan Roura ne put se résoudre à laisser ce beau Mini sombrer vers sa funeste destinée. Car, l’amour des bateaux, l’amour viscéral, c’est ce qui caractérise Alan: un marin épris de ses bateaux et avide d’océans. À tel point qu’il se lance corps et âme dans son projet, élit résidence dans sa Twingo sur le parking du port de Douarnenez, afin de rester au chevet de son Mini qu’il prépare pour ce qui sera sa première transat en course. Défiant tous les pronostics, il termine 11e de sa catégorie. Sa carrière de coureur au large s’amorce.

Presque logiquement, Alan se lance durant quelques saisons en Class 40, avec, à la clé, une 10e place sur la Jacques Vabre 2015. Alan Roura n’excelle pas sur ce support, mais apprend petit à petit à orchestrer des projets sportifs de plus en plus grands. C’est aussi à cette époque qu’il croise la route d’Aurelia Mouraud, jeune journaliste de sport, qui deviendra sa partenaire dans la vie et jouera un rôle déterminant dans la gestion et la communication de ses projets IMOCA. En 2016, Alan dégotte in extremis un bateau pour le Vendée Globe et décrocheun sponsor: la biscuiterie suisse La Fabrique. Il offrira au vénérable Super Bigou – l’IMOCA construit des mains de Bernard Stamm – son premier tour du monde en solitaire et sans escale. Un challenge sur ce bateau particulièrement physique, dépourvu de moulin à café et où la quille se bascule à la force des bras ! A 23 ans seulement, il devient le plus jeune marin de l’histoire à venir à bout de « l’Everest des mers ». Classé 12e de cette édition avec un projet bricolé de bouts de ficelle, Alan Roura n’a pas seulement acquis l’estime de ses pairs, mais est parvenu à nouer un vrai lien avec le grand public suisse, se muant ainsi en un ambassadeur de la voile.

En 2017, Alan Roura acquiert un nouvel IMOCA, plus récent, plus performant, l’ex-MACSF de Bertrand de Broc. Afin de combler le saut technologique intervenu sur les IMOCA de dernière génération, il opte pour une greffe de foil sur le sien. Une solution financièrement plus raisonnable. Pas le plus rapide de la flotte, il démontre néanmoins son talent en 2019 en signant le record de l’Atlantique Nord en solitaire et en monocoque: 7 jours 16 heures et 58 minutes. En 2020, âgé de 27 ans seulement, Alan Roura en est à son deuxième Vendée Globe, de quoi lui donner un bagage considérable pour la suite de sa carrière.


Dates clés 2000-2020

2013 : 11e de la Mini-Transat en catégorie Série et vainqueur du Bol d’Or Mirabaud en Surprise.
2016 : 12e du Vendée Globe.
2018 : 7e de la Route du Rhum.