Notice: La fonction amp_has_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_remove_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_has_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_remove_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Texte : Brice Chevalier

A l’heure de souffler les 20 bougies du magazine Skippers et de célébrer 20 ans de voile suisse, rendre hommage à 20 grandes navigatrices et grands navigateurs suisses, dont les aventures ont rythmé cette période paraissait couler de source. Disons-le tout de suite, ces noms s’imposent, mais cette liste n’est pas exhaustive. Leur point commun ? Présents sur la scène helvétique depuis le tournant du troisième millénaire au moins, ils défendent les couleurs de notre pays à l’intérieur de nos frontières pour les uns et sur toutes les mers du globe pour les autres, le plus souvent avec des résultats méritoires. A eux seuls, ils représentent la plupart des disciplines à voile. Leur talent est reconnu par les grandes nations véliques, faisant sortir la Suisse de l’ombre que ces dernières projetaient autour d’elles. Pour la plupart, les exploits continuent, gageons qu’ils nous feront encore longtemps rêver ! Dans le chapitre suivant, la liste est beaucoup plus exhaustive : elle recense (normalement!) tous les champions suisses dans chaque classe de 2000 à 2020. Vous en connaissez sans doute. Nous leur adressons un immense bravo.

ERIC MONNIN

Texte : Vincent Gillioz

Match racer mais pas que!

Autodidacte pur, Éric Monnin s’est hissé avec ses frères au meilleur niveau mondial de Match Racing en une décennie. Docteur en physique, il s’affaire aujourd’hui à concevoir les bateaux de demain.

191e au classement mondial de match racing en 2003, Éric Monnin a réussi dixans plus tard à entrer dans le top 10, avant de prendre la tête de ce même classement en 2018. Il n’a plus quitté le podium depuis, et est même resté sur la plus haute marche entre octobre 2019 et l’été 2020.

Une progression qui rend la carrière de ce docteur en physique, natif des bords du lac de Zoug et originaire du Jura bernois, remarquable.

La recette de ce succès, partagé avec ses deux frères? «La passion partagée et le soutien et l’engagement de nos parents qui nous ont toujours accompagnés», déclare l’intéressé. Et de poursuivre: « Mais notre niveau est surtout dû au fait que nous sommes de purs autodidactes. Tout ce que nous avons appris, nous l’avons compris par nous-mêmes, du coup, notre base est extrêmement solide.»

Multiple champion suisse en Surprise, Éric s’est également illustré en D35, à bord d’Okalys où il a été membre de l’équipage de Nicolas Grange pendant sept ans. Premier du championnat en 2005 et 2006, troisième en 2008 et deuxième en 2009, le catamaran orange lui doit une partie de son remarquable succès.

On retrouve encore son nom au sommet de nombreux classements nationaux et internationaux, lors des mondiaux de Platu 25 en 2006, ou du Championnat d’Europe de match racing en 2018 et 2019. Ses équipiers préférés sont ses deux frères Jean-Claude l’informaticien et Marc le mécanicien. Simon Brugger, deux fois présent aux JO en 470 fait encore parti de ses acolytes, de même que Loris Von Siebenthal ou Jean-Marc Monnard.

Parallèlement à son travail d’ingénieur dans l’industrie et à sa carrière de match racer, Éric Monnin est à l’origine, avec Damian Weiss et Simon Bovay, du fameux Monofoil Gonet, convaincu que l’avenir du foiling va se jouer en monocoque plutôt qu’en multicoque. «La saturation des ports, les manutentions et la sécurité plaident clairement pour ce type d’engins qui sont appelés à peupler nos eaux à moyen terme.»

Après deux saisons prometteuses, l’étonnant foiler a déjà fait parler la poudre, même s’il n’a pas encore réussi à battre les records qu’il convoite. Son potentiel est quoi qu’il en soit là, et laisse entendre qu’on n’a pas fini d’entendre parler d’Éric Monnin.


Dates clés 2000-2020

2001 : Premier Alinghi Swiss Tour, s’impose devant Russell Coutts
2006 : Première demi-finale à un événement du World Match racing tour en éliminant James Spithill en quarts de finale
2018 : Champion d’Europe de Match Race et première place au ranking mondial de Match Race