Notice: La fonction amp_has_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_remove_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_has_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Notice: La fonction amp_remove_paired_endpoint a été appelée de façon incorrecte. Function called while AMP is disabled via `amp_is_enabled` filter. The service ID "paired_routing" is not recognized and cannot be retrieved. Veuillez lire Débogage dans WordPress (en) pour plus d’informations. (Ce message a été ajouté à la version 2.1.1.) in /home/clients/d4ffddae1f1c35995f2f6870602d2d10/sites/preprod.skippers.ch/wp-includes/functions.php on line 6031

Texte : Brice Chevalier

A l’heure de souffler les 20 bougies du magazine Skippers et de célébrer 20 ans de voile suisse, rendre hommage à 20 grandes navigatrices et grands navigateurs suisses, dont les aventures ont rythmé cette période paraissait couler de source. Disons-le tout de suite, ces noms s’imposent, mais cette liste n’est pas exhaustive. Leur point commun ? Présents sur la scène helvétique depuis le tournant du troisième millénaire au moins, ils défendent les couleurs de notre pays à l’intérieur de nos frontières pour les uns et sur toutes les mers du globe pour les autres, le plus souvent avec des résultats méritoires. A eux seuls, ils représentent la plupart des disciplines à voile. Leur talent est reconnu par les grandes nations véliques, faisant sortir la Suisse de l’ombre que ces dernières projetaient autour d’elles. Pour la plupart, les exploits continuent, gageons qu’ils nous feront encore longtemps rêver ! Dans le chapitre suivant, la liste est beaucoup plus exhaustive : elle recense (normalement!) tous les champions suisses dans chaque classe de 2000 à 2020. Vous en connaissez sans doute. Nous leur adressons un immense bravo.

YVAN RAVUSSIN

Texte : Vincent Gillioz

La technologie au service de la performance

Réputé «couteau suisse» de la voile, Yvan Ravussin est aussi bon marin qu’il maîtrise la technologie des matériaux composites. Un atout incontestable pour ceux qui le recrutent régulièrement sur des projets ambitieux.

Tombé dans la marmite du multi dans les années 80 avec les Morgiens Edouard Kessi, Gérard Gautier, les frères Cardis ou encore Claude Fehlmann, l’aîné des Ravussin fait partie des pionniers du genre. Profitant de l’époque bénie des F40, il a notamment rejoint le team CDK, avec Jean Le Cam ou les frères Desjoyeaux. Formé au 470 avec son père François et fan de planche à voile, il a beaucoup navigué en compétition en F20, support qui l’a amené à faire la connaissance des frères Bourgnon lors d’une édition de l’Eurocat dans les années 90. Grâce à cette rencontre, il embarque pour la Quebec-St-Malo en 1996 sur le catamaran Laiterie de St-Malo avec Yvan Bourgnon. Cette épreuve lui ouvre la porte du large, et Yvan Ravussin devient très vite incontournable dans le milieu.

Repéré par Pascal Bidégorry lors d’un Grand Prix de Corse en ORMA, il est recruté pour naviguer en Orma 60, puis sur Banque Populaire V, le plus grand trimaran du monde. Durant ces cinq ans, avec le skipper basque puis avec Loïck Peyron, il remporte de nombreux records, dont celui très prisé de l’Atlantique Nord, puis le Trophée Jules Verne. Deux exploits qui lui valent le Swiss Sailing Awards du marin de l’année, en 2010 et 2012.

S’il ne fait pas de carrière solo, il n’en demeure pas moins sollicité un peu partout. «J’ai beaucoup navigué en équipage ou en double en multi-océanique. Ma carte, c’est mon métier et ma connaissance des matériaux composites, en plus de mes compétences de navigateur. Aujourd’hui, il faut être multi-casquette.» Loïck Peyron le qualifie de faux calme et dit de lui : «C’est un rapide, un artisan, il a le sens de l’équipe et sait s’imprégner de beaucoup d’informations.» Un sens reconnu partout, qui lui a valu plus récemment de participer à la mise au point du MACIF de François Gabart. « J’avais le rôle de pousser la machine à ses limites pour les analyses VPP», une tâche qu’il a vraisemblablement bien réussie, au vu du succès du projet.

Très présent sur le circuit D35, Yvan Ravussin a été membre du team Banque Populaire, d’Artemis Racing et de Racing Django, qu’il a su amener au pied du podium avec Jan Eckert en 2017.

Il est depuis 2020 boat captain du TF35 Art Explora. Et s’il reconnaît volontiers que l’eau salée lui manque un peu, il ne cache pas son enthousiasme pour ce nouveau support qui correspond parfaitement à ses aspirations


Dates clés 2000-2020

2007 : 3e de la Transat Jacques Vabre avec Pascal Bidégorry.
2009 : Record de l’Atlantique Nord sur Banque Populaire V.
2012 : Record du Trophée Jules Verne sur Banque Populaire V.